Les symptômes du sevrage tabagique

1359 0

Arrêter de fumer – les symptômes


Arret-tabac-symptomes


L’arrêt de la cigarette engendre des effets secondaires qui différent en fonction des individus. Irritabilité, déprime, anxiété, les symptômes peuvent dissuader l’arrêt et augmentent les risques de rechute.

Quels sont les symptômes générés par l’arrêt de la cigarette et comment y faire face ?

 

  La dépendance à la nicotine peut être source de symptômes décourageants lors de votre processus d’arrêt. Ne renoncez pas, apprenez à les maîtriser pour persévérer dans votre dans votre démarche d’arrêt.

Moments de déprime ou de dépression, nervosité, irritabilité peuvent survenir, dues au manque de nicotine dans votre corps. Rien d’anormal, prenez de grandes respirations et essayez de vous détendre par exemple en pratiquant des activités que vous appréciez. Prévenez votre entourage de votre volonté d’arrêt, ils seront plus compréhensifs et pourront vous soutenir de façon adéquate.

La toux devrait durer 3 à 4 semaines. Certes désagréable, c’est un signe d’assainissement de votre système respiratoire. Les cils présents dans les bronches commencent à évacuer les composants nocifs de la cigarette. N’oubliez pas de vous hydrater en buvant beaucoup d’eau pour faciliter le processus en cours.

Des insomnies peuvent survenir chez certains anciens fumeurs, ainsi qu’une augmentation de l’anxiété. Le sport est un moyen efficace de lutter contre ces deux effets secondaires. Après dîner, vous pouvez aussi aller vous promener afin de vous coucher plus apaisé, pour une nuit récupératrice.

La prise de poids est redoutée par de nombreux fumeurs lors de l’arrêt. La faim est un signe positif : vous retrouvez le plaisir du goût et de l’odarat qui avaient été inhibés par le tabac. La prise de poids est en moyenne de 2kg mais varie en fonction des fumeurs. Cependant, l’Inpes déconseille aux fumeurs ayant récemment arrêté de fumer de pratiquer un régime. Il est difficile de se restreindre dans plusieurs domaines. Privilégiez le sport, mangez sain et équilibré et buvez beaucoup d’eau pour favoriser l’élimination. La consommation de fibres peut vous aider en cas de constipation.

De folles envies de fumer peuvent survenir dans les semaines suivants l’arrêt. Ces envies ne durent généralement pas plus de 3 à 4 minutes. Quand elles surviennent, essayez de focaliser votre attention sur autre chose : sport, sieste, alimentation…L’important est de ne pas céder à la tentation de rechute !

Il n’est pas simple d’arrêter de fumer par ses propres moyens. Des aides et des substituts existent sur le marché pour aider et accompagner le fumeur dans son processus d’arrêt. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul, et n’hésitez pas à solliciter de l’aide auprès de votre entourage ou de professionnels de santé.

 

Sources :
http://www.stop-tabac.ch/fra/faq/la-gestion-des-symptomes-de-sevrage.html
http://www.tabacstop.be/fumeurs/quel-point-suis-je-dépendant/les-symptômes-de-sevrage
http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1110.pdf

About The Author